Accueil > Recherche > Thématiques




Rechercher


Niveau des mers

par renagdc - publié le , mis à jour le


Cette thématique vise à mieux comprendre les variations à long terme du niveau de la mer mesurées par les marégraphes en séparant les déplacements verticaux de la côte des contributions climatiques dans les enregistrements marégraphiques grâce à des stations GNSS co-localisées.

Responsable de la thématique : G. Wöppelman.


D’après la synthèse du GIEC, le niveau moyen des mers s’est élevé de près de 20 cm au XXème siècle.  Les observations d’altimétrie satellitaire ont montré que la hausse est plus importante depuis, soit plus de quelque 3 mm par an. Cette tendance est attribuée au réchauffement climatique et sa répartition géographique n’est pas uniforme. Une première conséquence est l’exposition inégale des populations côtières à de nouveaux risques (e.g. submersion marine, dynamique du trait de côte). Cette nouvelle donne dans la machine climatique rend d’autant plus nécessaires des mesures multi-méthodes et interopérables (in situ et satellitaires). Cette thématique s’attache à apporter des éléments sur la hausse du niveau des mers pour mieux la comprendre et prédire son évolution future.


L’intérêt d’un dispositif de co-localisation marégraphe/GNSS afin de déterminer les déplacement du sol au niveau des marégraphes est double :


  • pour corriger les enregistrements marégraphiques afin de dégager les signaux climatiques. De nombreux processus géophysiques peuvent être à l’origine de ces déplacements à la surface terrestre. Les thématiques « Tectonique » et « Surcharges » du RENAG sont dédiées à l’étude d’une partie de ces processus.


 


 


Pour corriger les mesures réalisées depuis l’espace par altimétrie satellitaire, afin d’obtenir la quantité qui intéresse en premier lieu les sociétés à la côte (impacts), à savoir le niveau relatif de la mer. Des développements méthodologiques ont démontré l’apport de la mesure GNSS avec un niveau de précision de quelques dixièmes de millimètres par an (dans un système de référence terrestre géocentrique stable), une précision sur la composante verticale du positionnement qui nécessite en moyenne une dizaine d’années de mesure, voire plus.


Observation du niveau des mers par marégraphie et altimétrie satellitaire. Crédits : A. Duquenne


 


8 stations permanentes sont installées sous l’égide du RENAG (en vert dans la carte) et continuent à être maintenues pour compléter la qualité des observations marégraphiques en France intégrées à SONEL, le système d’observation des variations du niveau de la mer à long terme.



Carte des marégraphes co-localisés avec des stations GNSS. Crédits : SONEL.


RENAG/RESIF est soutenu par les Investissements d’Avenir (projet RESIF-CORE)